On dit que le monde appartient à ceux qui se lèvent  tôt. Depuis mon retour de Corée, je me couche avec les poules et je me lève aux aurores. Tout est relatif. Avant, c’était du minuit, 8h30 pour un départ au boulot vers 9h00 [oui, je sais, j’ai des horaires de flemmarde princesse]. Aujourd’hui, c’est du 21h00, 7h30 pour un départ au boulot vers 9h00. Plait-il ? Oui, je sais, ce n’est jamais qu’une petite heure de décalage mais ne vous y trompez pas, c’est la petite heure qui change tout.

http://www.deviantart.com/art/Wake-Up-161116170

D’ailleurs, il y a longtemps que j’ai cessé de me lever outrageusement tard. J’assimile à outrageusement tard les grasses matinées à rallonge des lendemains de soirée qui te font perdre toute la journée du style 6h00 AM, 6h00 PM. Quand j’étais étudiante [à l’époque, j’avais vingt ans], j’étais adepte des grasses matinées à rallonge qui rendent le weekend inexistant [on est déjà lundi, oups]. Aujourd’hui, je fais toujours la fiesta mais je me lève avant midi quitte à faire une sieste l’après-midi. Et je ne m’en porte pas plus mal. Je profite de ma journée. Oui, je sais, ma vie est passionnante.

La vérité c’est que je ne me couche pas volontairement tôt [personne ne se couche volontairement tôt, c’est bien connu], je m’endors sur le canapé devant ma nouvelle télévision [je vous ai dit que j’avais une nouvelle télévision ? Je vois les épisodes en grand, cela change ma vie]. Résultat, je m’extrais de mon lit, une heure plus tôt. J’aime cette agréable sensation qu’engendre le fait de ne pas se presser. Je prends le temps de prendre le temps de par exemple prendre un solide petit déjeuner [tartines confiture d’abricot ou de fraise, Nutella. Oui, je fais d’étranges mélanges]. Avant, je mangeais au boulot et je n’étais pas tout à fait réveillée.

Mais je fais d’autres choses. Je regarde tranquillement mon épisode quotidien de Plus Belle La Vie [sur ma nouvelle télévision donc #çavasesavoir] et cela me met de bonne humeur. Je plie le linge que je n’ai jamais le temps de plier [si, si, si] et qui a séché pendant la nuit. Je regarde des vidéos sur Youtube. Je lis des articles. Bref, je démarre tranquillement ma journée. Avant, c’était le rush. Dormir plus pour être d’avantage stressée, plus jamais. Je songe à faire des exercices de Yoga. Je songe à la Salutation au soleil. J’ai lu un article très intéressant à ce sujet dans le dernier ou l’avant dernier Happinez [formidable ce magazine].

Je cite Happinez, numéro 7 : *commencer la journée en honorant la lumière du soleil. Accueillir une énergie nouvelle en s’étirant. Outre un exercice physique très complet, la Salutation au soleil constitue une façon très agréable et bénéfique de se réveiller*. Plait-il ? Oui, je sais, c’est l’hivers et le soleil se fait rare. Mais moi je dis, heu, comme le Marquis de Sade : tout le bonheur des hommes est dans l’imagination.