Je me suis amourachée de quelqu’un [shit happens]. J’ai donc hésité entre deux articles : ma chasse au doudou ou ces petites choses qui, en ce moment, me filent la patate. J’ai choisi l’autre. Vous êtes déçus ? Je sais. Mais c’est beaucoup trop long à raconter je vous parlerai de mes faux amours quand j’aurai moins la flemme en temps voulu. Et puis dans la mesure où ils ne sont pas très concluants, j’aimerais éviter de tomber dans le pathos. Bref, je m’égare. En ce moment, le bonheur c’est simple comme …

Mes nouvelles pompes. Oui, vous avez bien lu mes nouvelles pompes. Mes pompes n’ont pas passé l’hivers danois ni les pédales de mon vélo, j’ai donc du renouveler mon stock. De manière générale, je suis fidèle à mes godasses. Traduction : je ne possède pas cent cinquante mille paires de chaussures, ce n’est pas ma passion dans la vie. Mais ça c’était avant que je ne découvre les pompes les plus confortables du monde. J’ai d’ailleurs décidé qu’il me les fallait toutes [quand on aime, on se ruine, on ne compte pas]. Un mot, PALLADIUM. Je les mets tout le temps, partout, avec n’importe quoi quitte à faire des fautes de goût #menfous #jelesaimedamour. A l’aise dans mes baskets parce que bon les talons, les bidules et les ampoules, ouille [pour la rime].

Plait-il ? Veuillez excuser la présence du plumeau. En ce moment, le bonheur c’est aussi simple comme faire du Yoga avec Adriene. Autant j’aime les cours de danse collectif, autant je déteste les cours de yoga avec tout plein de monde autour, ça me STRESSE. Je fais du yoga avec moi-même [et Youtube] dans mon salon, face au soleil, comme les lézards. Je trouve ces cours super ludiques, super drôles, super efficaces, super on ne se prend pas au sérieux et super diversifiés. Il y a du yoga pour tout : le stress, les chagrins d’amour, les gueules de bois, les bourdons d’hivers, les bourdons féminins, les matins, les nuits, les courbatures, les pauses déjeuners etc. La vidéo suivante n’a rien à voir avec le schmilblick mais elle me donne la patate car dans une autre vie, j’aurais voulu être danseuse. Traduction : j’aime regarder des vidéos de danse sur Youtube et essayer de reproduire les pas dans mon salon lieu de toutes les expérimentations.

Le bonheur c’est aussi simple comme ma nouvelle déco que je ne vous montrerai pas car beaucoup trop personnelle. Merci, bonsoir, paragraphe suivant. Comment vous dire sans rien vous montrer ? Pour tout vous dire, j’ai pris une corde, des petites pinces à linge, des punaises et des cadres pour parsemer mon mur tout blanc de photos en mode psychopathe dans Esprit Criminel en mode, je passe et repasse devant mes souvenirs, mes amis et ma famille et je trouve qu’il n’y a pas mieux pour pratiquer ma philosophie de vie qui est la pensée positive [enfin, j’essaye]. Et puis quand quelqu’un il m’énerve je lance des fléchettes, pardon, je raye la mention inutile. Mais il y a un élément de ma nouvelle déco que je peux vous montrer, mon nouveau sticker mural, véritable plaie à poser d’ailleurs. Mon cadre de vie cadre avec mon état d’esprit [c’est beau ce que je dis].

Mais le bonheur c’est aussi simple comme mon oranger nain qui a produit une orange après trois ans d’attente. C.H.A.M.P.A.G.N.E. #DieuExiste. Bloguer du positif de temps en temps [j’avoue, je râle beaucoup]. Mon cousin qui vient me rendre visite cet été. Ma mère qui vient me rendre visite cet été. La nouvelle série policière que j’ai découverte, qui s’appelle FALCO et qui personnellement me fait beaucoup rire. Eddy dans les Anges de la Téléréalité qui personnellement me fait pleurer de rire [j’adore ce mec, je n’y peux rien]. La Color Run à laquelle j’ai participé. Traduction : une ‘fausse’ course de 5 km où l’on vous balance de la poudre de couleur en mode licorne caca de paillettes. Guérir de la crève que je traine depuis deux semaines etc. etc. etc. Bref, voir le verre à moitié plein [toujours] plutôt qu’à moitié vide.