Je suis tombée sous le charme de la Corée du Sud. J’ai eu un réel coup de cœur pour Séoul et ses habitants. J’ai quantité de choses à évoquer. Je ne ferai pas d’articles à thèmes parce que je manque d’organisation je ne sais pas faire. Je ferai donc dans l’ordre des évènements. Je partagerai avec vous mille et un détails plus ou moins utiles parce que je n’ai jamais eu l’esprit de synthèse vous le valez bien. Je commence par quelques généralités parce qu’il faut bien commencer quelque part.

tumblr_mmid8qROBw1qc4uvwo1_400

J’ai pris Air France opéré par Korean Air, une très belle découverte et un service irréprochable [surtout comparé au service souvent déplorable d’Air France – c’est dit et cela avait besoin d’être dit]. Copenhague-Paris-Séoul représente environ 14 heures de vol. J’ai eu le mal de l’air, je vous passe les détails mais c’était pénible. A retenir : le A380 [une grosse bébête], une grande première pour moi, deux étages, un décollage et un atterrissage tout en douceur. Un super film : Boyhood. J’ai noté que certains passagers mangeaient des nouilles en dessert et au petit déjeuner [c’était la remarque utile du jour]. Bref, me voici enfin arrivée à l’aéroport d’Incheon fort d’un décalage horaire de GMT + 9 heures.

L’aéroport d’Incheon est situé sur une ile à environ 70 minutes de Séoul. Je ne suis pas directement allée à Séoul, mission pour le boulot oblige. J’ai fait un crochet par une ville située à 3 heures de l’aéroport : 14 heures de voyage plus tard, 3 heures de bus en plus. Quand il y en a plus, il y en a encore. Pour des raisons évidentes, je passe tous les détails de ma mission pour me concentrer sur les trois jours en plus que j’ai pris pour visiter Séoul. A retenir : les sièges des bus plus confortables que ceux de l’avion. Les Coréens font la queue pour monter dans le bus [et dans tous les autres transports en commun d’ailleurs]. A Copenhague, c’est la guerre même pour entrer dans l’ascenseur. Corée 1 – le reste du monde que j’ai visité 0.

Les hôtels dans lesquels j’ai séjourné sont impressionnants de technologie. J’ai eu l’impression que le reste du monde que j’ai visité était en retard de 100 ans. Pas d’interrupteurs, mais un remote control pour allumer les lumières, la télévision, l’air conditionné et le chauffage [et si plus de piles, comment fait-on ?]. Mais le must du must, ce furent les toilettes intelligentes chauffantes mais également rince et sèche popotin [OMG]. Je ne m’en remets pas. Un ami m’expliquait qu’il n’avait pas de clefs pour rentrer chez lui mais qu’il se servait d’un système électronique. Bref, c’est le futur. Mais c’est également la domination de LG et de Samsung, deux marques Sud Coréennes [traduction : les iPhones ne courent pas les rues].

Les Coréens ne sont pas fluides en anglais. De manière générale, j’ai eu énormément de mal à me faire comprendre. Un conseil : imprimer toutes les adresses en Coréens parce que c’est une condition sine qua non pour prendre le taxi. Cependant, fait important, la barrière de la langue ne m’a absolument pas dérangée. Les Coréens sont A.D.O.R.A.B.L.E.S. Quand bien même, on ne se comprend pas, quand bien même on se respecte, on s’apprécie et on s’entraide. Paumée dans le métro ou perplexe une carte à la main, on est tout naturellement venue vers moi pour me demander si j’avais besoin d’aide. Ce n’est pas le cas dans d’autres pays où pourtant la barrière de la langue n’est pas un problème.

Autre généralité, on se déchausse et on met des chaussons pour entrer chez autrui. Ce n’est pas un fait inédit. Cela se pratique un peu partout. Le fait rare réside dans le fait [trop de fait tue le fait] qu’on se déchausse avant de s’attabler dans certains restaurants où l’on s’assoit par terre. La bouffe extraordinaire  et les coutumes culinaires feront l’objet d’un autre article [photos à l’appui]. Fait rigolo, les passages piétons ont un double sens de marche [que personne ne respecte soit dit en passant mais sur le principe c’est très bien]. Les boutiques restent ouvertes jusqu’à 22h00 voir au delà. A Copenhague, jusqu’à 16 h00 #çachange. Enfin, Séoul est une ville safe ou il fait bon se promener [tout est relatif bien entendu]. A suivre, un récit plus spécifique et des photos.

To_be_continued_gif