Aujourd’hui, un billet musical. J’ai été taguée par la charmante et poétique Lune Turquoise. Pour les non initiés, Lune Turquoise est mon web-designer attitré [oui, j’en ai un]. Ce tag tombe bien car la rubrique Art & Culture du blog commençait à prendre la poussière [un petit clic, cette rubrique se meurt]. Bref, parlons peu, parlons bien. Je rédige ce billet en regardant The Voice, le streaming le replay. Une idée saugrenue m’est venue à l’esprit : je pense qu’on devrait s’inspirer du même concept pour trouver l’amour. Car moi, Caramel Mou, suis capable de tomber amoureuse d’une voix [surtout si elle chante du Bob Marley et si elle est accompagnée d’une guitare]. Bref, je m’égare.

6e78e5407e1b8eb16fb07bbc14755171

TITANIUM de David Guetta est une chanson qui me booste à fond. C’est mon cri du coeur à tous les rabat joie [ceux qui me lisent régulièrement savent ô combien j’exècre les rabat joie. Screw them]. I’m bulletproof, nothing to lose. Fire away, fire away. Ricochet, you take your aim. Fire away, fire away. You shoot me down, but I won’t fall. I am titanium. Je trouve le clip vidéo très conceptuel et très représentatif du message véhiculé. 

YESTERDAY des Beatles est une chanson que j’écoute volontiers quand je déprime. De manière générale, cette chanson me rend triste et je pleure systématiquement à son écoute. Cette chanson est magnifique et profondément déprimante. Je n’y peux rien, c’est plus fort que moi.

ONE MORE NIGHT des Maroon 5 est une chanson qui me sert de réveil. J’adore. Elle me met de bonne humeur à cause 1) des influences reggae et 2) du wou hou hou hou hou hou hou hou. C’est tout simplement l’équivalent du rom popopom rom popopom de Rihanna ou du rah rah ah ah ah Gaga oh la la la de Lady Gaga [chacun son délire].

NOTHING ELSE MATTERS de Metallica est une chanson que j’aurais aimé inventer [si je savais jouer de la guitare cela va sans dire].  Pourquoi ? Parce qu’elle est musicalement parfaite et qu’il s’agit d’un groupe mythique. Je ne m’en lasse pas. Elle tourne en boucle. Elle est intemporelle. Ma partie préférée débute à 4:54. Et puis, c’est toute mon enfance.

ONE LOVE de Bob Marley est une chanson écrite pour moi parce que de toute façon Bob Marley est mon mentor et que toutes ses chansons ont évidemment étaient écrites pour moi. C’est tout. Je suis sa fille cachée. C’est bien connu. Dans la vraie vie, je suis perçue comme étant relativement peace and love Jamaïca [traduction : deux de tension] et cette chanson dégoulinante d’amour et d’utopie me représente bien. Et puis quand je serai grande, mon gamin sera tout pareil que celui du clip vidéo car oui, j’épouserai un rastafari et j’irai vivre à Kingston en Jamaïque [mon rêve].

DON’T CRY de Patrice est une chanson dont la partie vocale me colle des frissons. Patrice est l’un des nombreux l’homme de ma vie. J’ai du le voir un millier de fois en concert et j’ai tous ses albums. En réalité, cette chanson me colle des frissons parce qu’une personne qui a légèrement compté dans ma vie avait pour habitude de me la jouer à la guitare. Voilà. Voilà. Passons. C’est un billet musical pas larmoyant.

CLANDESTINO de Manu Chao est une chanson que j’écoute quand tout se ligue contre moi. Manu Chao c’est l’homme de ma vie [oui, encore]. Lui aussi, je l’ai vu un millier de fois en concert. De toute façon, quand le monde se ligue contre moi, je me ligue contre le monde. Solo voy con mi pena. Sola va mi condena. Correr es mi destino para burlar la ley. Perdido en el corazon de la grande babylon. Me dicen el clandestino por no llevar papel.

DIMANCHE A BAMAKO  est une chanson que je n’aime pas mais qui reste dans la tête et que je chante pendant trois jours. Le dimanche à Bamako c’est le jour de mariage. Je déteste. Je déteste. Je déteste. C’est bien pour ça que je ne perdrai pas mon énergie à intégrer cette chanson entêtante et irritante sur mon blog. Je la trouve cliché au possible. Et voilà que maintenant, je l’ai dans la tête. Au secours. Parlons plutôt de la chanson qui me rappelle mon enfance : YEKE YEKE de Mory Kanté. Je ne suis pas sûre que tout le monde connaisse. C’est cadeau.

Pour finir, JAMMU AFRICA de Ismaël Lô est une chanson dont le message me touche parce que je suis très attachée à l’un de mes deux continents [pour info ou pour rappel, je suis à moitié sénégalaise et à moitié libanaise], l’Afrique, que je suis très fière d’être africaine et que j’espère, qu’un jour, ce continent connaîtra l’essor qu’il mérite. D’ici ou d’ailleurs, nous sommes des enfants d’Afrique même si le ciel tombait, luttons pour la paix.

C’est déjà fait fini ? Flûte. J’ai passé un très bon moment à rédiger cet article et je remercie encore une fois Lune Turquoise d’avoir pensé à moi. A mon tour, je transmets la mélodie à cinq blogueuses que je n’ai jamais tagué mais qui me sont extrêmement sympathiques. J’en profite donc pour faire une petite dédicace à : PtiteDelph et Lablune parce que leurs écrits me touchent, Blog du Dimanche parce que ses brunch me font saliver, Holly_Goli et Estellegdaily parce que Neal Caffrey et que mon titre est évidemment un clin d’oeil.